Maison de la Modélisation et de la Simulation, Nanosciences et Environnement
Accueil > experts >

Franck Corset - Expert MaiMoSiNE

Comment définiriez-vous votre rôle d’expert au sein de MaiMoSiNE ?}

  • Généralement, une entreprise contacte MaiMoSiNE pour une problématique dont elle n’a pas les compétences en interne pour la résoudre. Après ce contact, la structure MaiMoSiNE demande aux différents experts du domaine s’ils sont intéressés par une collaboration. Pour moi, mon rôle d’expert est de proposer des solutions à l’entreprise. Cependant, ce rôle peut être légèrement différent. En effet, il peut arriver que mon rôle soit uniquement du conseil auprès d’une entreprise qui va en interne, travailler sur un sujet. D’autres fois, mon rôle est plutôt de collaborer avec les équipes de l’entreprise. Finalement, il y a de multitudes manières de collaborer avec les entreprises et c’est ce que je trouve le plus intéressant.

À quelle(s) occasion(s) avez-vous été expert ?

  • Pour citer quelques exemples de collaboration, j’ai travaillé avec deux autres collègues du LJK sur de la classification supervisée qui permet de classer de façon automatique les défauts sur des wafers (grande plaque de silicium gravé). Une autre collaboration avec une jeune pousse, consistait à détecter des ruptures dans des courbes produites lors des efforts d’athlètes et qui servent à déterminer des caractéristiques physiologiques pour chaque athlète avec pour but, in fine, d’optimiser la charge d’entraînement et donc la performance.

a. quel était le produit final de cette collaboration ?

  • Dans le premier exemple, nous avons donné un code informatique qui a été intégré dans leur système d’information et qui est donc opérationnel à l’heure actuel. Dans le deuxième exemple, nous avons donné un code R.

b. qu’est-ce que cela à apporté à l’entreprise ?

  • Dans les deux cas, les codes fournis sont implémentés en production et ont permis d’automatiser des tâches souvent lourdes (en temps et donc en argent) faites auparavant "à la main" par des salariés.

c. qu’est-ce que cela vous a apporté ?

  • Ce que j’aime, c’est avant tout de travailler en équipe sur des sujets variés (autour des mathématiques appliquées) et dans des domaines d’applications très variés également.

Combien de temps avez-vous pris pour ce projet ?

  • Difficile de répondre à cette question. Je dirais que cela dépend du projet. Généralement, cela peut aller de quelques jours de travail (entre 3 et 15) mais qui peuvent s’étaler sur 2 mois ou un an. Le plus souvent, on s’adapte aux besoins de l’entreprise.

Avez-vous vous rencontré des contraintes ? si oui, lesquelles ?

  • Pas vraiment des contraintes, mais il est vrai que si la demande de l’entreprise correspond à une période de forte activité d’enseignement ou de conférences, cela peut être difficile de conjuguer les deux ou trois activités en même temps... C’est là aussi l’intérêt de travailler à plusieurs sur un sujet car cela permet de répartir le travail et donc d’alléger la charge pour chacun des participants selon leurs contraintes.

Quelle sont les interactions avec les autres acteurs du projet ?

  • Parfois, nous nous divisons les différentes tâches à réaliser et d’autres fois, nous collaborons et travaillons ensemble sur un même point. C’est un peu selon les envies de chacun !

Renouvellerez-vous l’expérience ?

  • Avec un grand plaisir ! Je trouve l’expérience très enrichissante. D’ailleurs, je vais démarrer une nouvelle collaboration dans les prochaines semaines. Encore un nouveau sujet (autour de la maintenance prédictive), avec une nouvelle entreprise !

Pour conclure, outre le fait que ces expériences nous enrichissent d’un point de vue de la recherche, je dirais que c’est aussi un atout de connaître les besoins des entreprises pour élaborer au mieux nos formations universitaires afin qu’elles répondent à leurs besoins (notamment pour nos filières professionnalisantes), des besoins qui évoluent sans cesse.