Maison de la Modélisation et de la Simulation, Nanosciences et Environnement
Accueil > experts >

Franck Iutzeler - Expert MaiMoSiNE

Comment définiriez-vous votre rôle d’expert au sein de MaiMoSiNE ?

  • Le rôle d’expert a pour moi deux facettes. Une première, en amont, qui consiste à comprendre les besoins de l’entreprise et surtout à évaluer leur faisabilité dans un temps raisonnable, afin de décider si l’étude peut être réalisée dans le cadre de MaiMoSiNE. Si tel est le cas, il s’agit alors d’orienter le projet vers des collègues spécialistes du domaine en question pour la mise en œuvre.
    La seconde facette est le coté opérationnel. Une fois les besoins de l’entreprise clairement identifiés, le ou les experts réfléchissent à une solution, un cahier des charges, et évaluent le coût de l’opération. Une fois qu’un accord sur ces points est obtenu avec l’entreprise, il n’y a plus qu’a travailler.

À quelle(s) occasion(s) avez-vous été expert ?

  • Ma collaboration principale avec MaiMoSiNE a été en lien avec l’entreprise Unity SA, qui travaille dans le domaine des semi-conducteurs.

a. quel était le produit final de cette collaboration ?

  • Le produit de cette collaboration a été un algorithme d’apprentissage pour classifier automatiquement certaines acquisitions physiques, avec la contrainte que l’algorithme devait fournir une solution interprétable facilement par un humain et implémentable efficacement. Nous avons également fourni le code Python correspondant pour ré-apprendre sur de nouvelles données au besoin, ainsi qu’un exemple d’implémentation et un documentation.

b. qu’est-ce que cela à apporter à l’entreprise ?

  • L’entreprise n’avait pas de spécialiste de l’apprentissage et la plupart des acquisitions étaient traitées à la main. Nous leur avons donc fournit un brique supplémentaire dans leur chaîne de traitement informatique afin d’aider au mieux l’utilisateur final.

c. qu’est-ce que cela vous a apporté ?

  • Travailler avec ces contraintes d’interprétabilité, désormais très courantes en intelligence artificielle, nous a amené à nous former sur des méthodes que l’on connaissait moins.

Combien de temps avez-vous pris pour ce projet ?

  • Le projet a duré environ deux mois, en collaboration avec deux collègues. Le temps de travail total est difficile à estimer mais cette durée nous a permis d’avancer à un bon rythme tout en prenant en compte les autres contraintes de notre métier.

Avez-vous vous rencontré des contraintes ? si oui, lesquelles ?

  • Comme évoqué précédemment, la contrainte d’interprétabilité, de compréhension, des méthodes mises en œuvre a sans doute été la plus saillante. En effet, c’est probablement celle qui s’éloigne le plus de nos habitudes en tant que chercheur, où la performance est souvent mise en avant.

Quelle sont les interactions avec les autres acteurs du projet ?

  • Nous étions trois chercheurs et comme nous étions dans le même laboratoire, nous échangions hebdomadairement sur le projet. Nous avons rencontré l’équipe de direction au début et à la fin du projet puis échangé par mail avec un expert technique tout au long du projet pour s’assurer que leurs attentes correspondaient bien à notre solution.

Renouvellerez-vous l’expérience ?

  • Certainement, si l’occasion se présente.